Guest Post: Anne Boud’hors-Chartres BM n° 906

This is a preliminary report by Anne Boud’hors concerning a Coptic parchment leaf which hopefully we will publish soon.

Plus de la moitié des 2000 manuscrits de la Bibliothèque municipale de Chartres ont disparu dans un incendie consécutif à un bombardement en 1944. Un projet de restauration et d’identification des textes rescapés est en cours à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes. Au cours d’un classement dans le cadre de ce projet, deux clichés de fragments coptes disparus ont été retrouvés. Ces fragments portaient le n° d’inventaire 906, qui les décrit ainsi :

 « 1°- Paul DURAND : Fragments encadrés, d’un feuillet de manuscrit copte, rapporté d’Égypte, vers le milieu du 19° siècle, par M. Paul Durand.

XI° siècle. Parchemin. I fol. 280 sur 180 mill.

2° – Texte traduit par M. Louis Delaporte, appartenant à la vie ou au panégyrique d’un personnage du nom de Jean qui rend la parole au nom du Christ, à un muet, lorsque ce dernier reconnaît l’existence du vrai Dieu.

XX° siècle. Papier. 5 fol. 220 sur 170 mill. 1 cahier in-4°.

Don de Mme Paul DURAND »

Du manuscrit décrit sous 1°, il reste deux clichés qui représentent six fragments de parchemin appartenant à un même feuillet, mais montés sous verre dans un certain désordre (le n° d’inventaire 3492 a été attribué au cliché d’un côté du montage, le n° 3493 à l’autre). Le cliché porte la date du 15 février 1920. Quant à la traduction de L. Delaporte, elle n’a pas été retrouvée.

Le donateur est probablement Paul Durand (1806-1882), archéologue et dessinateur, qui a beaucoup travaillé sur les monuments de Chartres (cf. France savante. Dictionnaire prosopographique).

Quant à Louis Delaporte, il s’agit de Louis-Joseph Delaporte (1874-1944), mieux connu comme assyriologue, mais qui entreprit au début du xxe siècle le catalogue des manuscrits coptes de la Bibliothèque nationale, entreprise qui se limita aux manuscrits écrits en copte bohaïrique, majoritairement liturgiques (Catalogue sommaire, publié en 1912 à Paris) et à une partie des fragments bibliques en sahidique (articles de la Revue de l’Orient chrétien de 1912 et 1913).

Les photos permettent de reconnaître des fragments du monastère Blanc. Alin Suciu les a identifiés : il s’agit du manuscrit MONB.DO, qui contient des textes relatifs à l’apôtre Jean et les fragments de Chartres appartiennent aux Actes apocryphes de Jean du pseudo-Prochore (un texte grec datable autour du ve siècle). L’épisode se situe au chapitre 27, où Jean rend muet un juif nommé Charus qui blasphémait contre le Fils de Dieu, puis, lorsque ce dernier vient implorer son pardon, le guérit.

Anne Boud’hors is directeur de recherche at Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Paris, and president of the International Association for Coptic Studies (IACS).

Advertisements

About Alin Suciu

I am a researcher at the Göttingen Academy of Sciences and Humanities. I write mostly on Coptic literature, Patristics, and apocryphal texts.
This entry was posted in Acts of John, Apocrypha, Apocryphal Acts of the Apostles, Guest Post, Pseudo-Prochorus and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Guest Post: Anne Boud’hors-Chartres BM n° 906

  1. Pingback: An Unknown Fragment from a Discourse of Shenoute in the Cleveland Museum of Art | Alin Suciu

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s